31 décembre 2011

Un article avec pleins de trucs dedans (alors ça c'est accrocheur)

Oh Oh Oh !

J'espère que vous avez tous et toutes passé de bonnes fêtes, enfin je devrais dire, un bon noël, parce qu'en vrai il est 14h, et on a pas encore passé le réveillon du nouvel an, donc à priori ça fait qu'une seule fête.
A moins d'avoir fêté noël 6 fois cette semaine.
T'as le droit.

Personnellement je l'ai fêté 2 fois, et le vrai c'était le 29. J'entend par "le vrai", le jour ou j'ai eu mes cadeaux, sinon noël ça sert à rien. (Opportuniste jusqu'au bout).
Mais bon, on en reparlera plus tard de tout ça (j'aime bien être en décalé et parler des fêtes au mois de Janvier, quand tout le monde aura déjà oublié sa crise de foie).

J'ai donc été un peu à la traine ces deux dernières semaines avec tout ça (genre j'ai été trop débordée...)(en s'en fou personne est là pour vérifier. Enfin presque) il est 14h13 et je suis toujours en pyjama.
En même temps je sais que tout le monde était un peu à la ramasse pendant les vacances, donc je culpabilise moins.

Bref, tout ça pour dire que j'ai pas vraiment préparé d'articles, mais en 2012, enfin demain du coup (ou plutôt Lundi, faut que je décuve ce week-end) je reprends un rythme un peu plus assidu, non pas par obligation (sinon exit le blog), mais parce que j'aime ça, tout simplement.

Du coup le Tag de Gaëlle tombe au parfait moment pour finir cette année, histoire de laisser ma trace une dernière fois sur le blog en 2011 . (Et parce que Gaëlle elle est cool)
(j'en avais déjà fait un, en voici un autre, promis je saoulerais pas 150 fois avec des tags sur le blog, c'est pas le but)

Si j'étais un personnage historique, je serais Oskar Schindler.
Ouai je sais, je suis pas couillue, mais j'aurais bien voulue les avoir ses couilles à lui. C'était un très grand homme qui a fait de très grandes choses en sauvant des centaines de gens d'une mort évidente. ET si vous avez pas vu le chef d'oeuvre qu'est le film, putain mais regardez le !

Si j'étais une photo, je serais .... c'est TROP dur comme choix à faire sérieux. J'adore la photo, alors évidemment y'en a des tas ... Mais je choisirais une des photos de Lee Jeffries que j'ai découvert récemment, et qui a fait une série de clichés noirs et blancs de sdf . Et bien les photos sont tout simplement sublimes et je vous invite carrément à aller voir ICI les 25 portraits. 




Si j'étais une couleur qui irait avec tout (putain la question existentielle...) j'serais du noir. Ouai JE SAIS, c'est pas une couleur. Rien à fout' !


Si j'étais un achat compulsif je serais , comme Gaëlle, des chaussures, par dizaines ... c'est vraiment compulsif, j'en ai trop, je sais plus ou les ranger c'est terrible. J'en achète, on m'en offre, on s'en sort plus, mais j'aime toujours autant. Je trouves toujours le modèle que j'ai pas, qu'il me faut et qui ira avec ce vêtement précis ... bref c'est la merde! 
D'ailleurs j'en ai encore eu une paire à noël. Genre LA paire pour les soirées de l'ambassadeur.


                  Paillettes


Si j'étais une gourmandise, je serais un cannelé, au pif. Parce que j'aime ça . Mais j'aurais pu dire un couscous ou un club sandwich, c'est pareil, j'aime bien manger. 

Si j'étais un film ... évidemment c'est ENCORE une question difficile à laquelle il est presque impossible de répondre vu qu'il n'y en a pas qu'un seul, mais bon, faut bien choisir, c'est le but, alors j'vais dire Le dîner de cons ... nan j'déconne, t'es malade, je déteste ce film. 
Je dis "Once" parce qu'il te transporte pendant 1h30, la b.o est démente, l'histoire est jolie... bref c'est une référence pour moi . 

Si j'étais une dernière chose à faire (avant quoi ? bah j'sais pas)
-Avant dormir, je regarde un (ou deux, voir trois) épisode de NY police judiciaire, parce que pour s'endormir c'est la série parfaite. 
-Avant de partir de chez moi, j'fais un bisou à mes chats (comme si c'était mes gamins)
-Avant de me lever, bah je tracte l'échelle de ma mezzanine qui est par terre, à l'aide d'une corde attachée. Oui, ça semble ultra chelou, mais c'est la seule solution efficace pour pas que mes chats montent dans mon lit ... 

Si j'étais un vêtement, je serais un chapeau. Ouai c'est un accessoire mais c'pas grave. J'aime bien les chapeaux. 

Si j'étais une chanson. Rah putain ça c'est le must du difficile pour moi, fan de musique...
Bon allez hop en mode shuffle j'vous en sors une de Massive attack, sublimissime



Si j'étais une paire de chaussures, et bah allez hop je vais dire celles que j'ai eu à Noël bien sûr, parce qu'elles sont belles, même si elles seront pas faciles à porter (aussi pour les 12cm de talons). Mais j'aurais pu dire celles que j'ai eu à noël 2010, parce qu'elles étaient tout aussi belles, les rouges-putes-mais-classes. 


Bon voilà je pense que tout ça vous a vraiment passionné, surtout que vous avez sûrement autre chose à fout' aujourd'hui, préparer ton déguisement, ton repas ou ta pile de dvd à mater. Quoiqu'il en soit et bah bonne année jeune con !

Un bisou dans ta face
Rendez-vous sur Hellocoton !

28 décembre 2011

Bonjour je m'appelle Caroline et je n'ai pas d'Iphone

Et je le vis bien .

Et je n'ai pas envie de céder.

Alors ok j'ai un macbook, ok j'ai un ipod, la folie Apple s'est emparée de moi avant même que l'Iphone ne fasse son entrée. Mais l'iphone c'est no way.

Pour situer vite fait tu as les pros Iphone et les pros Blackberry.
C'est un peu comme Steve Jobs Vs Bill Gates, ou les pro thé Vs les pros café, le tactile Vs le pas tactile, Twitter Vs Facebook, ou encore, le pipi Vs le caca (enfin t'as compris) . Tu vois ?!

Alors je vais me faire beaucoup d'ennemi(e)s ici, je le sens, car je suis certaine que la moitié (au minimum) d'entre vous a un iphone, et c'est très bien, je n'ai rien contre!

Ce qui me gonfle c'est le martelage, et tout le putain de battage qu'il y a eu, et qu'il y a toujours (d'ailleurs) autour de ce téléphone.
Oui JE SAIS il est génial, tu peux y faire des millions de trucs, le rendu photo est digne d'un compact dernier cri, tu peux tweeter et facebooker de façon hypra intuitive, de même pour les mails, tu peux mater ta courbe de sommeil et les les constellations (en même temps peut être même), bientôt je pense que l'iphone te permettra d'ouvrir la porte de ton appart ou démarrer ta caisse. L'Iphone est un peu ta troisième main, voir ta troisième jambe. Tu ne peux plus t'en passer maintenant que tu as cédé .



Et c'est justement bien ça mon problème à propos de ce troisième membre.

Tu te rappelles avant, quand les portables ont débarqué dans nos vies ?
C'était un peu THE révolution interplanétaire, ça nous changeait bien des cartes téléphoniques 20 unités qui flambaient en un seul appel, des taboos/tatoos (j'en rêvais toutes les nuits mais mes parents voulaient pas, les nazes), des factures astronomiques qui rendaient hystériques les parents aussi (chaque fin de mois c'était un peu "croisons les doigts et tout c'qu'on peut" en attendant la facture france télécom).

J'ai été un peu à la traine comparée à mes potes du lycée, mais j'ai quand même fini par avoir mon portable (écran lumineux orange) (so kitsch), avec un forfait une heure comprenant uniquement les appels, même pas les textos, qui eux, étaient hors forfait (inutile de préciser que, là aussi, chaque fin de mois était douloureuse).
Il ressemblait à un parpaing, mais j'étais heureuse avec . Je pouvais communiquer avec mes potes et ça me suffisait en fait.
(d'ailleurs pour le recharger je devais le poser sur une base, c'était vraiment la grosse misère quand t'avais plus de  batterie et que t'étais en pleine conversation, imagine la scène)


Puis les années ont filé (trop vite sa mère) et la technologie à filé encore plus vite et on s'est tous retrouvés petit à petit avec des téléphones de plus en plus évolués, qui offraient de plus en plus de possibilités et de capacités, l'appareil photo a fait son apparition dans nos portables, puis la vidéo, puis la visio, puis internet, puis .... est arrivé l'Iphone TADAAA.

Et là c'est le drame *musique dramatique* (genre musique de l'exorciste)

Des files d'attente de ouf devant les apple stores du monde entier pour se procurer le GSM (oui j'ai toujours rêvé de parler comme les québécois) qui devait coûter 700 boules à l'achat, disponible uniquement chez un seul opérateur, et pourtant ça n'a pas freiné les ardeurs des plus tarés accrocs .

Bref je vais pas vous refaire l'historique qu'on connait tous hein, mais voilà, en quelques années à peine, c'est devenu l'accessoire indispensable à avoir, le MUST HAVE.
Je ne juge pas les gens qui ont ce téléphone, genre je vais pas vous bannir parce que vous en avez un, promis (sinon je serais obligée, par la même occasion, de bannir ma soeur, mon beau-frère, et les 2/3 des gens qui m'entourent) (j'ai pas prévu de vivre recluse), et ça ne veut pas dire que si t'as un Iphone t'es un sale con à mes yeux (ça ne veut pas dire non plus que t'es So Hype on se calme), je ne juge pas !

C'est le principe, le marketing autour de cet objet précisément qui me crispe, et dieu sait que j'aime Apple et le visionnaire qu'a été Steve Jobs (Rest in Peace baby), mais trop d'iphone tue l'iphone.

Et si j'en viens à parler de ça c'est que jeudi soir au resto, à la table d'à côté : 5 personnes, 4 iPhone. Je pense que le 5ème était juste dans la poche du gars. 

Où que tu ailles, tu croisera ou parlera forcément avec des gens qui en ont un, d'ailleurs il sera sûrement en train de jouer avec, tweeter ou j'sais pas quoi.
Bref c'est devenu une institution .

Et moi je dis NON !

Par contre j'ai un blackberry.
(ok je sors)
Rendez-vous sur Hellocoton !

22 décembre 2011

VOS REPONSES AU JEU SADIQUE !

Bon, je ne savais pas trop s'il fallait que j'écrive un article juste pour ça, ou si je devais inclure les résultats dans un autre, mais  ça aurait fait un peu trop de lecture d'un coup (déjà que je sais pas faire court).
J'ai pensé aussi à mettre ça sur Hellocoton, mais je sais que tout ceux qui lisent le blog n'y vont pas forcément, donc, bon, je résumerais ici les résultats, parce que quand même, ça vaut le coup, et c'était bien drôle de voir les tendances dans les réponses du jeu d'hier.

D'ailleurs si tu passes par là, et que tu sais pas du tout de quoi j'parle vas voir ICI, tu vas vite comprendre de quoi il s'agit. Et tu peux même encore participer si ça t'éclates.

Vous avez été 31 à répondre au questionnaire sadique, ce qui est pour moi beaucoup, quand on sait que je ne suis pas the blogueuse populos de la toile, donc ça m'a fait très plaiz en fait.
Ca m'a aussi fait pensé, que vous avez, à priori, aimé, trouvé ça amusant, divertissant, pervers un peu aussi, mais en tous cas vous avez participé!

Allons-y ...

*Vous avez été 27 à préférer vivre en Ouzbékistan dans une villa plutôt qu'aux Seychelles dans une benne à ordures.
Moi je dis que vous êtes dingues ! Perso je pars aux Seychelles, dans un carton même s'tu veux.

*Dédicace ici à L'emmerdante, Lily & Corachou qui préfèrent buter le gosse pour sauver leur vie. Je m'ajoutes également au trio, car je tiens à ma vie.
Bon par contre, j'vous l'dis, c'est officiel, nous sommes des salopes, car la majorité préfère s'auto suicider pour sauver le mioche. Mais c'est serré quand même 17 contre 13 .
Allez arrêtez oooh, on s'en fou du gosse !

*Nous sommes donc 28 à préférer manger notre vomi. Sachant qu'après ça tu risques de re-vomir, puis de re-manger .... bref sans fin. D'ailleurs rien que d'en parler j'ai envie de gerber.
Sinon y'a 3 scato parmi nous (eh on déconne !) Colinette a adoré cette question (moi aussi).

*Vous me rassurez (un peu) sur cette question, car vous êtes 28 à préférer emmener votre mec/nana avec vous sur l'île déserte. Bah ouai faut bien assurer la descendance bordel.
Sinon y'a 3 geeks parmi-nous.

*Vous préférez avoir un nez sur le front que des mains à la place des pieds. Pourquoi pas.
19 contre 12 .

*Vous êtes 29 à préférer remballer votre fierté pour niquer avec votre pire ennemi(e) que de vous coltiner Igor et Grichka toute votre vie.

J'comprends pas. Pourquoi ?!

*26 personnes préfèrent masser les pieds d'un randonneur que de lécher les aisselles d'un coureur marathon. J'vous comprend. Lécher des aisselles, ça fou la nausée, ce qui nous entraîne à la question du vomi et du caca, donc manger le vomi ... bref on s'en sort plus quoi.
Y'a quand même 5 téméraires. 

*Y'a 8 dingues qui veulent bien rouler une pelle à Sinock des Goonies. Vous êtes sûrs vous savez qui c'est ?! 
C'est violent quand même.
Perso j'préfère rouler une galoche à la vieille.


*Vous préférez qu'on vous insulte quand vous partez plutôt que quand vous vous arrivez. C'est votre choix. 18 contre 13 

*Nous avons 27 fans de Justin Bieber et 4 vislards qui préfèrent écouter leurs parents en plein acte sexuel. Baby baby baby ooooh ouiiii .

*22 tolars contre 9 clodos cet hiver . 

*12 personnes aiment la cicatrice de Riberi, et 19 kiffent la coupe mouton de Susan Boyle.
Les goûts et les couleurs hein . 

*22 préfèrent faire une faute d'orthographe et 9 une faute de goût. Bande de fashionistas. 
(Je sais que cette question était un vrai dilemne pour C&I ! )


Voilà vos réponses bande de dégueulasses! 
Sachez qu'en fait le plus drôle pour moi étant de voir vos réponses, et les tendances, des fois surprenantes, franchement ça m'a bien amusé.
Visiblement ce petit jeu pervers vous a beaucoup plu au vue des stat' du jour ou j'ai posté, du nombre de réponses, et de la Une sur Hellocoton que m'a valu cet article ! 

Du coup je me demandais si ça vous amuserait que je refasse ce petit jeu de temps en temps, genre une fois par mois ? (ou plus ? ou moins ?)? Faut pas que ça devienne lassant non plus.

J'aimerais avoir votre avis là dessus (parce que c'est un peu vous qui me lisez quand même)


Sinon bah j'vous souhaite un joyeux noël les jeun's parce que j'pense pas que je vais poster ce week end (comme un peu tout le monde je pense) . 
Donc ben pétez vous bien le bide (sans foie gras, parce que le gavage d'oies toussa ... ), faîtes vous des bisous et des cadeaux (mais les revendez pas sur Ebay après, c'est mal ... genre) et buvez donc, sans modération (vas y c'est noël on s'en fou).

Love kiss Flex
Rendez-vous sur Hellocoton !

20 décembre 2011

Les choix délicats de la vie

Avec mes potes on est adeptes d'un jeu très drôle mais très sadique, un peu (enfin c'est subjectif) (tu dois avoir une partie de ton cerveau qui a encore 10ans).

Alors non ce n'est pas un jeu de société, ce n'est pas un jeu ou tu gagnes de l'argent, ce n'est pas un jeu qui coûte de l'argent non plus, ce n'est pas Time's up (même si on aime aussi).

C'est un petit jeu entre nous qui nous oblige à faire le choix entre la peste et le choléra pour t'imager le truc.

Alors évidemment on choisit toujours des trucs horribles, impossibles à choisir, impossibles à répondre, mais c'est justement pour ça que c'est drôle.
Entre nous, on  aime bien choisir des gens qu'on connait et qu'on aime pas (pour diverses raisons)(c'est mieux) et on les met en situation pour poser les questions les plus trash que tu trouves.

Je me suis dit que ce serait drôle que tu y participes aussi, le temps d'un article, alors j'ai fais un petit questionnaire amusant (ou pas du tout) (et moins violent qu'avec mes potes!).
Le but du jeu étant de répondre et de ne pas sauter une question ! On ne triche pas ! (même si le choix est impossible à faire) (ce n'est qu'un jeu, en vrai j'te demanderais pas de choisir entre ta mère et ton père, promis)

Je ferais un feedback de vos réponses !

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 décembre 2011

Week end & découvertes #Tome 6

Je t'en avais parlé ICI, il y a quelques temps j'avais remporté des places pour aller voir ce film au cinéma

Et là je sens que tu te dis de très vilaines choses dans ta tête et tu as raison ... 

Jeudi soir nous voilà donc embarqués au Forum des Halles, ou plus précisément, au Forum des images. Une mention spéciale pour le lieu (euh pas le forum des halles hein on s'est compris), la salle de ciné était vraiment top, genre le mec d'1,90m devant toi, à priori, il te gênera pas vu la hauteur du lieu, et ça c'était cool.
Tu me diras "ouai enfin aller jusque là bas pour apprécier la hauteur d'une pièce ...", oui bah je savais pas c'que j'allais voir non plus. 
Enfin, vu le pitch/l'affiche/la bande annonce, en effet, je m'attendais pas à un chef d'oeuvre. 

Pour te la faire "rapide", un groupe de jeunes cons décident d'aller camper dans la forêt (classique), dans le groupé évidemment le quota black, le quota pouf et le quota pseudo gosse-beau est respecté (comme dans tous les films américains)(classique). 
A côté t'as une cabane (où un ancien tueur à vécu) que deux bouseux au regard bovin décident de racheter et d'y passer leurs vacances (en même temps que les jeun's tu t'en doutes).
Et toute l'histoire sera basé sur un même quiproquo : les jeunes pensent que les 2 bouseux sont des dégénérés criminels alors que les deux paysans (en fait hyper inoffensifs) pensent que les jeun's sont un groupe qui ont décidé de faire un suicide collectif. Pourquoi ? parce que les jeun's clamsent petit à petit bêtement en s'empalant sur une branche, ou en se jetant dans un broyeur à bois (...), donc chacun croit dur comme fer que c'est l'autre clan .... (ouai je serais jamais rédactrice ciné, je raconte trop mal les histoires)
Bref, tu vois le level quoi. 
Ca se veut drôle. Ca se veut seulement. Un genre de mix entre un american pie/Scary movie/Destination finale (trio gagnant)
Inutile de préciser qu'évidemment j'ai pas adhéré hein .

Mais le point positif de cette soirée c'est que j'ai pas payé pour ça ouf , mais surtout j'ai découvert le forum des images, qui, visiblement en vrai, diffuse des films qui ne sortiront pas au ciné et/ou rediffuse de vieux films, et ça c'est un bon plan ciné à retenir. 

Je remercie néanmoins Miss Giny chez qui j'ai remporté ces places, qui tient un blog très cool à découvrir avec plein de jolies photos (aux antipodes des images de ce film !)

_____________________________

Vendredi, grosse grosse éclate devant la tévé. 
Je te passerais les détails de cette soirée palpitante, tu risquerais de t'endormir. 

_____________________________

Samedi ou comment passer une soirée à mimer Larry Flynt, Lolo Ferrari, la ciccolina, et Rocco Sifredi .
On est tombés sur le paquet gagnant (j'te laisse imaginer ...)


Ce sera nettement plus parlant lors de ma prochaine vidéo le mois prochain ....
(ou devrais-je dire, l'année prochaine)


Donc à retenir, ne jamais jouer dans la même équipe que ton mec parce que tout de suite tu prends le jeu vachement au sérieux, tu t'agaces, t'énerves parce qu'il comprend pas que quand tu te mets à mimer le robot en fait tu imites Barbie... (nan mais en vrai j'faisais trop bien Barbie) 
Par contre avec la soeur, comme t'es trop connectée, t'es sûre de déchirer tout le monde. 

________________________

Comme je suis trop faible (un peu comme tous les week end) quand on me dit 

"ça te dis un burger au hd Dinner?"

Bah je dis oui, je dépense la tune que je ne devrais pas dépenser, et je fonce tête baissée à braver les 5° degrés sur mon scoot (genre 0° ressenti), la foule du Dimanche où tout les magasins sont ouverts pour noël, et une manif' (ouai un Dimanche...) pour manger ça 


Et je ne regrette pas une seconde. 9/10€ et j'ai plus faim. 
Genre mon prochain repas ce sera demain quoi.

Si tu ne connais pas déjà, alors tu as raté ta vie (enfin presque), mais tu peux te rattraper en te disant que les USA ont vraiment tout compris pour te faire faire du gras pour l'hiver, en allant là : 



Ou à châtelet ou encore à St Michel. 
Bref t'as plus d'excuses.

_________________________

Enfin, je te laisse sur cette vidéo, que tu auras peut être déjà vu, que j'ai moi même découvert via le blog d'Amity et que j'ai trouvé vraiment excellente. 

Offrez pour la déconne des cadeaux tout pourraves aux gamins et regardez leurs réactions. C'est sadique un peu, mais c'est vraiment drôle 
(c'est sûrement pour ça que j'ai aimé d'ailleurs...^^) 

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 décembre 2011

J'aime mais j'aime pas

J'aime PAS

- La neige à Paris.
Ca sert à rien, ça saoule tout le monde, ça devient de la bouillasse et tu peux pas skier dans ta rue.

- D'ailleurs, j'aime pas l'hiver de façon générale.
La pluie, le froid, le vent, la gastro, le nez qui coule. L'injustice qu'il dure 5 mois contre 2 pour l'été.

- Le gens qui portent de la vraie fourrure autour de leur capuche.
J'ai envie de leur scalper la tête avec leurs cheveux pour en faire un tour de cou et leur prouver que la fourrure synthétique c'est bien aussi. Call me Brigitte Bardot.

- Les gens qui disent "c'est que du bonheur" , "au jour d'aujourd'hui" , ceux qui écrivent en langage texto kikoolol ou encore qui savent pas conjuguer en mettant un "é" au lieu de "er" ou inversement. RAAAH !

- Les filles qui parlent comme des racailles, qui parlent trop et trop vite en disant des "wesh" à toutes les sauces. Y'a une nuance entre être masculine et être carrément une vieille caille.
Elles  ont franchit la frontière, on peut plus rien pour elles.

- Les pubs qui vendent de la viande en te présentant un animal vivant ...
Genre un poulet qui chante en ventant les mérites d'une escalope de poulet, grosse erreur marketing.
Ca va de paire avec un un poisson servi entier dans mon assiette, ou la tête de porc mort chez le boucher... d'ailleurs je suis sur la voie d'une nouvelle vie de végétarienne.


- Les gens qui s'écoutent parler, Moi je Moi je, qui ne parlent que d'eux. Tu sors de là au final il t'ont posé aucune question, à croire que seule leur vie les intéresse.

- Les gens qui crachent (principalement les hommes on va pas se le cacher) en se raclant le fond de la gorge et te sortent un truc infâme à vomir .

Hey bon appétit au fait !

- Les sexistes hommes et femmes, parce que y'en a dans les deux camps. 
Mais je déteste les mecs qui sous prétexte que t'as des seins/ou/ pas de baloches (au choix), se disent que, par définition, tu sais pas conduire/faire des créneaux/bricoler ou qui te traitent comme une bouse quand t'es sur ton scoot parce que t'es une fille > donc t'as rien à faire sur un scoot. 
Alors sache que les créneaux j'les déchire tellement que si y'avait une école j'pourrais être prof de créneaux, que le bricolage ça me connait d'ailleurs on m'appelle Mc Gyver, et en scoot j'ai juste pas envie qu'on me retrouve dans la rubrique nécrologique du lendemain parce que j'ai voulu gagner 5min de plus. Ah oui, et puis j't'emmerde aussi ! (pas toi hein mais l'autre connard macho) 

- Les gens trop à l'aise quand tu les connais pas , ça me met mal à l'aise. 
Ce qui est différent de quelqu'un d'ouvert et sociable, qui est encore différent de quelqu'un de cool et rigolo, qui est encore différent de ... bon ouai je suis compliquée, mais en fait j'aime pas ceux qui prennent pas le temps de te connaître et qui te jugent sur la première impression qui n'est pas forcément révélatrice (vécu 100 fois inside). 


MAIS j'aime bien

- aller au resto, mais pas genre le bufallo qui à mon sens n'est pas un restaurant (d'ailleurs qui bouffe encore là dedans?). J'parle de bons petits resto où tu y mange bien sans obligatoirement te ruiner. Oui oui c'est possible. 

- Les films de zombies. Je pense que si tu as suivi un peu le blog, tu auras compris que le zombie me fascine. Je pense avoir vu les 2/3 des films et séries qui existent à ce sujet. 
Bref si un jour y'a une invasion de zombies dans la vraie vie, tu pourras faire appel à moi je sais c'qui faut faire. 
C'est valable aussi pour les dinosaures, mais là pour le coup ça a vraiment existé et je trouve ça incroyable.


- Les chaussures. Je pense que je ne suis pas seule d'ailleurs ...
C'est dramatique, y'en a jamais assez, mais j'ai plus de place pour les ranger, mais ça m'empêche pas d'en avoir de nouvelles. Heureusement que mon no budget me freine. 

-Les animaux (tu l'auras compris). Si j'habitais à la campagne je pense que j'aurais à peu près tous les animaux de la ferme qui existe, mais en triple. 
J'aurais un hibou aussi. 



- Faire la nouba, boire du vin et/ou de la bière avec plein de monde, danser, déblatérer un maximum de conneries et se coucher à 5h du mat' en se disant que c'était une bonne soirée.

- Aller voir des concerts. C'est un peu ma grande passion . Les moyens manquent pour les voir tous, mais t'es généralement garantie de passer une soirée vraiment vraiment cool (avec un gobelet de bière en prime)

-L'accent bristish. 
Sans contestes l'accent que je rêverais d'avoir en parlant anglais, c'est so class'.
Qui va de paire avec l'accent québécois que trop de gens détestent, mais que moi j'adore (sauf en doublage film qui là, je vous l'accorde, est infernal à comprendre)


Et toi ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

13 décembre 2011

La vengeance est un plat qui se mange froid (parait-il)

Avant de vivre là où je vis aujourd'hui, il y a un an et demi, j'étais en coloc' avec une amie pendant deux ans.
Je me demande encore comment j'ai tenu deux ans, d'ailleurs. Pas pour ma coloc', mais plutôt pour le lieu où l'on vivait, et son propriétaire ...

Bon alors déjà pour te peindre le tableau, nous vivions littéralement dans un village où il devait y avoir 3 rues au total, une mairie et une poste qui devaient être ouverts 3 fois par semaine entre 9h et 11h, un boulanger dégueulasse et ... bah c'est tout.
Alors moi qui vais tout le temps à paris, autant te dire que dans ce trou, j'étais blasée de base. Paye tes pleins d'essence tous les 4 jours. Ben oui parce que là bas, si t'avais pas de voiture, et bien tu décédais.

J'ai passé le stade du rebus pour la vie en cambrousse (le week-end c'est cool, mais y vivre c'est une autre étape, le besoin de béton et de pollution me rappelle vite, c'est triste, oui, je sais) car à l'époque j'avais pas trop le choix, je devais trouver un appart rapidement. Alors après moult recherches, je vois :

Duplex, 60mètres carrés, 3 pièces, 650€

Ni une, ni dix, avec ma pote on appelle, et un vieux monsieur à l'accent obscur me répond et me dit, bah en fait je sais pas ce qu'il me dit, mais en gros, en traduisant j'ai compris qu'on pouvait venir voir la cabane l'appart.

Un gros monsieur portugais avec un bide de la circonférence d'une boule de water ball et une vieille femme en blouse de ménage nous accueillent ... bienvenue à la campagne.
Ils sont charmants (don't judge a book by its cover dit-on. Des fois j'aurais eu envie de retrouver le connard qui a dit ça), ils nous font visiter le "duplex" qui vendait du rêve ... sur l'annonce.

La chambre à l'étage est dans la même pièce que l'unique salle de bain, ET il faut passer dans cette même chambre pour aller faire caca (chambre qui est devenue MA chambre).
En couple tu gères, en coloc', moins.



Les proprios vivent juste là, à côté, on voit leur décharge terrasse bétonnée de notre fenêtre.
(leçon n°1 à retenir: ne jamais vivre à côté de son proprio)
Et pourtant, on a dit oui ... (tu cibles un peu l'urgence de nos recherches pour accepter de vivre là dedans)

En observant un peu l'appart, une fois emménagé, on se rend compte que water ball (le proprio, tu suis ou bien?) avait une grande passion ... le bricolage.
Mais pas le bricolage minutieux, bien fini, propre et tout, non non, plutôt le bricolage façon récup-économies-bâclé limite pas terminé.
En gros, c'est lui qui avait fait tout l'appart avec de la récup de poubelles je pense, ou de son garage moisi, ou encore de trucs chinés chez lui et recollés chez nous ... Plan de travail coupé en deux, électricité douteuse, peinture pas finie, robinet monté à l'envers, aérations ou devrais-je dire trous, en triple, dans l'entrée qui donnaient directement sur l'extérieur, barre en bois collé en plein milieu de la fenêtre, et franchement j'en passe un tas si tu savais ...

Bref on a fait avec parce que pas le choix, et on savait qu'on resterait pas en coloc' à la vie à la mort forever.

Mais les choses ont commencé à se corser lorsque que le gentil water ball-bricolo du dimanche et sa morue (sans jeu de mot portugalophobe) ont commencé à virer vers le côté obscur de la force du jour au lendemain .

On avait réclamé une porte qui coupait du vent. Genre ça paraît normal chez tout le monde, mais nous, on avait une porte avec 10cm en haut et en bas qui laissait le vent/l'air/le froid faire sa vie chez nous.
Ce qui impliquait donc (sans compter les "aerations" dans le mur) que l'hiver (c'est à dire 6mois de l'année dans ce trou) on se tapait des factures d'électricité pour le chauffage de quasiment 500€, pas par an hein, bah non, tous les mois et demi. Parce qu'il faisait 9° dans l'entrée ...
Water ball nous a fait mariner des mois, il a bien attendu que le premier hiver passe pour nous installer sa porte (récup).
Ce qui n'a pas changé grand chose, car l'hiver suivant, c'était le même problème. On s'est même demandé si on payait pas son électricité à lui et sa bonne.

Water ball nous rédigeait des quittances de loyer maison, bardées de fautes d'orthographe, avec 3 montants différents, on captait kedal.

Water ball faisait ses relevés de compteur d'eau tranquillement dans son garage avec un prix au litre défiant toute concurrence, mais pas dans le bon sens.

Water ball nous faisait la misère dès qu'on avait un jour de retard sur le loyer.

Water ball inventait des histoires. Soit disant un pote à nous serait monté sur son mur, aurait niqué la poignée de la porte etc ... genre j'ai des potes yamakasi .

Water ball nous a tellement pourri la vie, qu'au bout de 2 ans j'en ai eu ras la moule, et on a décidé de se barrer .
Mes allers retours sur paris tous les 2 jours me coûtaient un bras+ une jambe en budget mensuel, mes allers retours quotidien au taf me coûtaient mon autre bras, le loyer+factures d'électricité me coupaient l'autre jambe, et la colocation ouverte dans ma piaule (pour l'intimité du repassera) me coûtait tout court.
Les potes à qui il fallait demander d'aller pisser pour que je puisse aller me coucher tranquille quand je me levais à 4h du mat', sans qu'on passe dans ma piaule, la déco inexistante. Le couscous qui s'était installé en dessous de chez nous qui nous assommait à coup de Tarkan volume 50 ....

Bref la coupe était pleine.

Water Ball m'a saoulé la vie jusqu'au dernier jour, on s'est hurlés dessus genre 5, 6 fois, il m'a barré le passage avec sa voiture le jour ou je déménageais toute seule pour que je marche jusqu'à ma voiture avec mes cartons pour bien me faire chier.

Je suis pas rancunière, mais il m'a tellement fait la misère l'enfoiré, que je me suis dit qu'un jour je me vengerais une fois qu'il m'aura oublié .

Ca fait donc un an et demi que je suis partie de la cabane, je pense donc que l'heure est arrivée de lui mettre du caca dans sa boîte à lettres, ou de la colle dans sa serrure.
Chiant, mais gentillet.

Si tu as donc des idées, je suis tout à fait preneuse (je suis sûre que tu es un peu fourbe au fond de toi, c'est le moment !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 décembre 2011

Week end & découvertes #Tome 5

Après le Pirate de la semaine dernière, mon sang n'a fait qu'un tour (bis) en entendant ceci


L'apothéose se trouvant donc à partir de 1:30 ou alors là j'ai compris strictement kedal.
Amis traducteurs c'est à vous ...

J'ai beaucoup aimé le commentaire d'une personne sous la vidéo youtube :

"c'est mes chaussures qui grincent comme ça ? 
Ah non c'est Zaz"

C'est drôle le hasard/le destin, on retrouve le Pirate en suggestion vidéos sur le site .. quelle coïncidence. 

Sans rancunes le punk à chien . 

___________________

Samedi, je vais à la poste pour envoyer un truc en express pour la journée. Je sais même pas si ça existe, mais il fallait que ça existe de toutes façons. 
J'arrive à la poste, fermée. 
Super. Dans quel monde une poste ferme le samedi sérieux ? J'vais pas faire une disert' sur la poste et ceux qui y bossent j'risquerais d'être encore plus vulgaire que d'habitude, imagine, mais ça me démange. Comment vous faites finalement quand vous bossez (pas à la poste) du lundi au vendredi pour envoyer vos trucs ? 

Je me dis, bon c'pas grave je suis à côté du garagiste de mon scoot, j'vais y aller pour qu'il change un feu qu'on s'est évertués à essayer de changer cette semaine en s'énervant, et sans y arriver, donc. 
J'arrive au garagiste, fermé. 
Super (bis). Est ce que par hasard y'en a qui bossent le Samedi ? Sans vouloir vous déranger hein . 

Je me dis que donc suite à mon échec cuisant face à la poste (la poste gagne toujours, m'enfin vous le savez déjà), je vais aller acheter un pauvre timbre pour envoyer mon enveloppe normalement, qui n'arrivera que lundi, si j'ai de la chance mardi. 
Je vais au tabac et demande un timbre, il en a plus.
Finalement vous avez tous décidé de me pourrir la vie, en fait ?

Je vais au vendeur de journaux, c'est ma dernière chance. 
Je demande un timbre, il en a plus. 
Donc en gros y'a la grève du timbre ?
Ah finalement il en avait dans sa réserve. 
-le vendeur: "7,20€ madame"
-moi: "nan mais j'en veux qu'un"
-le vendeur: "ah mais c'est vendu que en carnet ma p'tite dame"
-moi: "ah. Bon ben d'accord." Gling gling 7,20€ pour une lettre, c'est honnête. 

Une sortie d'une heure pour un carnet de timbres. 

_____________________

Sinon j'ai halluciné en voyant ça 


Le mec à une patience ahurissante, et surtout beaucoup de talent 
J'ai liké

____________________

J'ai pris une voisine pour la femme de ménage parce qu'elle portait un seau et qu'elle était pas coiffée. 
Les clichés ont la vie dure. 
En même temps, tu vois une vieille femme descendre les escaliers vers le sous sol, avec une coupe de merde qui sort du lit, un jogging so 80's, un seau et balai à la main, bah tu dis quoi?

"ah pardon vous avez lavé par terre ?"
Comme moi. 

Gros fail donc, je prendrais l'ascenseur désormais. 

___________________

Sur un coup de tête,  Mister cocktail à pris sur lui pour m'emmener voir des chats dans un salon (tu sais pas quoi faire le dimanche genre? bah vas voir des chats dans un salon). 
J'ai eu 8ans pendant une heure, et je suis repartie avec 92 chats (dans mes rêves). 
Même lui il aime pas les chats, bah il a presque eu envie d'adopter Petit mouton et Dowey (qu'on a baptisé ainsi pour l'occasion)

Bon ok je suis complètement tarée et possédée, mais fallait pas m'emmener là dedans. 

Du coup pour revenir dans le vrai monde, j'ai bouffé un Bô Bun en asie dans le 13ème à 17h. 
(manger équilibré et à heure régulière, c'est important ...)


Rendez-vous sur Hellocoton !

9 décembre 2011

La merditude des gens qui prennent l'avion

Un clin d'oeil au film  belge "la merditude des choses"
complètement allumé du non slip


Dans ce précédent article je t'ai parlé de tous les boulots moisis que j'ai fais.
Et dans le lot il y a eu mon dernier emploi (bien que je ne le considère pas, celui là, comme un boulot si moisi que ça non plus, n'abusons pas)

Je bossais pour une compagnie aérienne américaine à Roissy, qui sous-traitait également une compagnie chinoise pour laquelle j'ai beaucoup travaillé.
Il y a eu des choses très cool, très sympas, mais franchement ce serait vachement moins drôle si je m'attardais là dessus non ? ouaiiiii .

Il y a eu aussi des trucs GRAVE chiants,donc, des tâches pénibles, des passagers/collègues reeeeelous, des horaires d'esclaves et j'en passe...
Mais surtout, il y a eu des gens horribles. Le genre de gens qui te font détester les gens (un peu plus), le genre de gens qui te font penser 132 insultes à la minute (insultes que tu te retiens de lacher parce que c'est pas "corporate"), le genre de gens qui te donnent envie d'être presque violent ou au minimum d'avoir en vie de leur foutre des kik dans la gueule, le genre de gens pour qui le mot "pathétique" est un euphémisme, bref il y a eu des gens détestables, puants, innommables, à la pelle, et chaque jour.

Tu vas me dire qu'il y en partout. Certes.
Mais dans un aéroport, quand tu y bosse, sois en sûr(e), c'est au moins dans le top 3 des lieux où tu rencontreras le plus d'espèces. Et crois moi elles sont pas en voie de disparition.
Ils fusionnent entre eux, s'accouplent puis mutent en des êtres encore plus infâmes.

Oui c'est assez ressemblant à la réalité en fait.

J'ai eu à faire à des gens hystériques parce qu'ils rataient le vol. Les plus hystériques étant bien évidemment ceux qui flânaient dans les duty free (ils ont pas compris qu'ils allaient en Asie et que par définition les duty free en France ça sert juste à rien. 40€ la cartouche au lieu de 11€ à Hong Kong pour te faire une idée ...), qui trainent pensant qu'ils prennent un taxi, qui estiment que quand c'est écrit 13h20 sur la carte d'embarquement ils peuvent arriver à 14h, l'heure ou tu fermes les portes.
Alors ils s'énervent, ils te gueulent dessus, parce que t'sais quoi c'est TA faute !

J'ai eu à faire à des gens comme la dame là


Et j'te jure c'est pas une blague, j'ai vraiment eu des gens 
qui se roulaient par terre, là devant moi ... 

T'as les gens qui arrivent tard pour se faire enregistrer et qui en plus gueulent parce qu'ils ont pas une bonne place dans l'avion, ils veulent pas comprendre et ils insistent. Genre l'avion est extensible. 
"Oui monsieur, j'vais chercher mes outils, j'vous installe ça tout de suite connard"
(A peu près 80% des gens du vol en période chargée) (c'est à dire presque tout le temps). 

T'as des gens puants, qui, sous pretexte qu'ils font 2 allers-retours par an, ils ont tous les droits sur la compagnie, genre limite il a des actions en carton dans la boîte. Il te dégaine toutes ses cartes de fidélité, il veut le beurre, l'argent du beurre, le cul de la crémière, celui du patron, et le tiens tant qu'à faire. Il réclame un surclassement en classe affaire avec les points de sa carte qu'il n'a pas, alors au bluff il en réclame un gratos. Sur un malentendu ça peut marcher. Il tente de te soudoyer pour accéder au salon v.i.p, mais moi, on m'avait pas comme ça,  avec les années j'étais devenue une vraie connasse qui laissait rien passer. 
Du coup, après avoir squatté devant ton comptoir pendant 20minutes (c'est pas comme si y'avait pas 250 personnes derrière lui hein), sans parvenir à ses fins, bah il s'énerve, c'est scandaleux, ça fait 10 ans qu'il voyage chez nous, on est des ingrats, il t'insulte gentiment, et dit qu'il reviendra plus chez nous.
Mais il revient.
Toujours.
Et il recommence chaque fois son numéro. 
(A peu près 90% des gens qui voyagent en business-class.)

A savoir que le business class est mieux que le bétail entassé à l'arrière, mais quand même moins bien que les trous d'cul de tout devant en first. 
Ils ont le cul entre deux chaises quoi, c'est des faux riches.
En général c'est leur boîte qui paye leur voyage pour aller bosser, mais ils te font croire que c'est eux qui ont de l'argent, alors ils tentent le tout pour le tout, pour être tout devant, avec les vrais riches. 

Tu as aussi les gens qui voyagent avec leur maison. Ils savent qu'ils ont droit à 20kilos, mais il arrivent avec 40 en se disant, tranquille, ça passera easy. Sauf que toi, bah t'es toujours une vraie connasse, donc no way, la meuf elle va raquer. T'es cool tu lui offre 5kilos gratos (enfin pas moi, la compagnie, c'est prévu d'avance, c'était notre argument de négociation). 
Bah non, malgré tout, l'autre, avec ses valoches, elle tente encore de grappiller jusqu'à ce qu'en gros tu lui fasse tout gratos alors qu'elle te doit juste 600 boules. Bien sûr Thérèse. Donc toi, tu lâches rien, et elle finit par cracher la tune. Elle tente d'alléger ses valises, et là tu te rends compte que dedans, y'a que du Vuitton... Sans pitié donc, aboule les billets que t'as en liasse dans ton porte monnaie Gucci au lieu de me faire perdre mon temps, imbécile. Et en plus elle peste, elle est mauvaise, elle t'insulte en chinois/anglais/japonais pensant que tu vas pas comprendre, sauf que si, tu comprends (à force de te faire insulter).
Donc tu lui donne un siège de merde, au milieu, exprès.
(Environ un passager sur deux)  (pour les 40kilos. Le Vuitton, moins souvent)

J'ai eu aussi à faire à des "stars". Pour n'en citer qu'une seule, et ce sera bien suffisant parce que c'était un cas soc' : Laetitia Halliday . Et bah sous ses airs de sainte-ni-touche toute gentille, toute fragile, bah c'est une vraie pouf.
Genre: j'arrive comme une star, mon esclave me porte mes 15 valises, je porte des lunettes de soleil à l'intérieur au cas ou se serait l'émeute autour d'elle (ça va détends toi, t'es pas Lady Gaga non plus). Et j'arrive à l'enregistrement en marchant tranquillement avec mes bagages à l'heure ou on ferme la porte de l'avion pour qu'il parte. Madame est désagréable et en plus faut qu'on se plie à toutes ses exigences. Alors autant te dire que j'ai detesté le personnage, et j'ai encore plus detesté mes boss qui ont tout fait pour que La princesse puisse prendre le vol tranquillement alors que tout le monde était déjà dans l'avion prêt à décoller. Une vraie roulure celle là . 


Et je passe la catégorie Boulet en puissance qui te pose les questions les plus absurdes qu'il soit ... 

-Est ce que les fenêtres s'ouvrent dans l'avion ? 
-Les gens qui ne savent pas où ils partent. Tu leur demande leur destination "bah je sais pas, je voyage en groupe" ... (beauf-Land power)
-Les gens qui pensent qu'il faut qu'ils montent sur le tapis pour rentrer dans l'avion, avec les bagages ... 


Enfin tu l'auras compris, l'aéroport de Roissy est un vrai bouillon de culture ... 
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 décembre 2011

Un mois, une vidéo


Eh Oh ! le nouveau son de manau 

En rangeant tout mon bordel dans mon ordi qui était en pleine indigestion de fichiers, photos, musiques etc ... je suis retombée sur des tas de petites vidéos que j'avais faite cette année et celle d'avant.
En les regardant je me suis demandée à quoi ça servait d'avoir fait tant d'images inutiles, (d'une minute pour la plupart), de ne rien en faire et de les ranger dans une dossier bien enfoui dans le disque externe .
Donc je me suis dis que ce serait bien que je regroupe tout ça et d'en faire une seule et unique vidéo.

Ca m'a pris juste des heures (c'est pas comme si j'étais au chômage. Enfin si), pour un résultat qui n'est pas spécialement à la hauteur. Mais BON.
Je trouvais ça cool de pouvoir illustrer ces deux années passées avec ces quelques images plutôt que de les laisser moisir.

Genre ça vend du rêve en barre, mais en fait c'est assez amateur tout ça, je suis pas hypra satisfaite.
Disons que j'avais pas suffisamment d'images avec un contenu très intéressant, forcément le rendu est pas très intéressant non plus, m'enfin.
Voilà .





Après avoir fait ça je me suis dit que c'était quand même mieux d'avoir des vidéos, d'une, de meilleure qualité, et de deux, avec des images mieux que ça . 

Je me suis donc lancé un défi (à défaut d'arrêter de cloper) qui sera d'essayer de faire une vidéo (sans photos, ça fait un peu trop skyblog staïle) par mois (ou tous les 2 mois, no pressure quoi). 

Ce qui implique donc de penser à prendre mon appareil tout le temps, de penser à filmer régulièrement même si ce n'est que quelques secondes, pour avoir suffisamment d'images à la fin pour faire un montage réussi (ou pas du tout, mais on essaiera, enfin j'essaierai) .

Bon en gros, quand on me connait on est en droit de se dire " oui bon en fait ton défi tu le feras jamais quoi !". 
Bon bah ta gueule j'vais essayer ! 

J'pourrais tricher et en mettre d'autres que j'avais fait pour des occasions particulières, mais soit on voit trop ma gueule d'ado dégueu, soit il y a des gens qui seront peut être pas d'accord d'atterrir sur mon blog ... remarque ils sont pas tous obligé de le savoir... 
j'vais y songer.


Bon ça vous dis quoi cette histoire? 
Genre si j'me casse le cul à faire une vidéo chaque mois vous les regarderez quand même ou vous en avez rien à secouer ? 
(ouai y'a pas entre deux, tu kiffes ou tu détestes) 
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 décembre 2011

Ma maison, mes souvenirs.

Alors attention attention chers lecteurs et lectrices habitués à mon traditionnel sarcasme, vous risquez d'être surpris aujourd'hui avec ce post ...
Je vous rassure, non, ne fuyiez pas, (ou ne vous y habituez pas), ce ne sera qu'exceptionnel !

I promess.

J'avais très envie de parler de ça aujourd'hui, car cette nuit, pour la énième fois, j'ai fait un rêve qui m'a vraiment perturbé à propos de ce dont je vais vous parler là tout de suite.
Histoire d'exorciser le truc, ou pas du tout, ou pour rendre un hommage, ou ... j'sais pas.

Voilà.

Il y a plus de deux ans maintenant, mes parents se sont séparés, comme beaucoup de gens, ça arrive, c'est la vie, c'est ainsi.
Nous vivions (enfin moi je n'y vis plus depuis 8ans maintenant), dans une jolie maison dans le Val d'Oise.
Nous n'avons jamais déménagé depuis ma naissance. Tous mes souvenirs d'enfance sont donc là bas.

Cette maison je l'adorais, elle était belle, une grande meulière, avec un sapin tellement immense qu'il cachait le devant de la maison.
Elle était grande.
J'ai eu la chance d'avoir ma chambre et ma soeur la sienne.
Le jardin était gigantesque (chose très rare aujourd'hui avec toutes les constructions de maison phoenix dégueulasses qui fleurissent de partout).
Il y avait une grande balançoire dans le fond, et un noyer tellement grand et tellement productif en noix, qu'on ne savait plus quoi en faire.
Mon père avait construit une cabane dans le fond du jardin, je la trouvais géniale. Tous les dimanche matin il mettait les Rolling Stones à fond dans la baraque, ça me réveillait, mais j'aimais bien.
Ma mère, elle, avait décoré toute la maison pendant des années, et c'était joli, on s'y sentait bien. Elle passait aussi des heures à rendre le jardin joli.
J'ai passé des heures moi aussi à jouer dans ce jardin avec ma soeur et Mélachoune, qui vivait dans la même rue que moi, à 2 maisons de la mienne. Ca fait 28 ans donc que l'on se connait, c'est sans contestes, Mon amie, une vraie de vraie. C'est un peu la 3ème fille de la famille tant ma maison était devenue sa 2ème maison, à elle.
On a passé des milliard d'heures dans ma chambre à refaire le monde au milieu de mon bordel, à danser, rigoler, pleurer aussi.
Avec ma soeur, petites, on sortait le carton de petites voitures, et on passait des heures à installer des routes, des parkings etc... dans le grenier pour finalement ne plus avoir envie de jouer.
Plus tard j'allais dans sa chambre squatter pour fumer des clopes, faire comme elle et ses copines, écouter de la musique. J'ai découvert des tas de groupes grace à ma soeur, c'était un peu ma référence. Après je crânais devant mes copines.
Je lui piquais ses vêtements aussi, je cherchais la clé de sa chambre qu'elle cachait dans un pot de fleur pour pas que je rentre en son absence.

Ado, j'ai fais des tas de soirées d'anniversaire. On poussait les fauteuils du salon et on squattait le jardin (la chance d'être née en été) , musique à fond , et flirts naissants.
On faisait des nuits blanches, et avec mélachoune on se remémorait la soirée autour d'un cordon bleu/pâtes au gruyère à 8h du matin.
Quand mes parents étaient partis, j'invitais des potes pour regarder des films, manger des macdo ou improviser des films avec la caméra d'une amie.
Sans hésitations, je pourrais dire que les soirées chez moi, mes potes s'en souviennent encore.

Ensuite, ma maison est devenue le lieu où j'aimais venir pour profiter du jardin que je n'ai plus, respirer le calme et la nature, et écouter les oiseaux.
Entendre aussi le concorde passer à 11h le matin et regarder les avions passer au dessus de ma tête en devinant la compagnie (déformation professionnelle ^^)
J'aimais m'y ressourcer, rendre visite à mes parents. Je me suis toujours sentie chez moi là bas.

Je l'aimais. Vraiment, vraiment beaucoup.

Mais le jour où mes parents se sont séparés, il a fallu vendre la maison où mon père n'allait pas rester vivre seul. Moi et ma soeur et ma mère n'y vivant plus.
Il a donc fallu faire le tri, remettre les mains dans les cartons que nous n'avions pas ouvert depuis 20ans avec ma soeur, décider ce que l'on gardait ou pas, jeter des choses car on ne pouvait pas TOUT garder, prendre des décisions difficiles...

Il a fallu supporter les visites dans la maison que tu aimes tant, et imaginer d'autres gens y vivre et se créer leurs souvenirs à eux dans les murs qui t'appartiennent encore (dans ton coeur en tous cas).
Il a fallu accepter que les nouveaux acquéreurs s'imaginent la maison autrement, parlent de casser des murs avec des artisans, coupent le sapin devant la maison et détruisent tout ...
Il a fallu s'imaginer aussi, que dans cet immense jardin, 2 autres maisons phoenix atroces, se construiraient, et défonceraient la petite cabane, la balançoire , la tonnelle, toutes les jolies plantes et arbres que mes parents avaient mis des années à faire pousser ...

Il a fallu gérer tout ça, et le panneau "vendu" sur la maison.

Il a fallu dire au revoir.

Et ne plus jamais revenir. J'peux pas.

Cette maison je l'aimais, et je crois que je ne ferais jamais le deuil d'avoir dû la quitter comme ça. Ca a duré plus d'un an tout ce déménagement, la vente et le reste, mais j'ai eu l'impression de n'avoir eu que 5 minutes pour plier bagages et dire tchao.

Ca m'a fait très mal en vrai. Je n'ai pas réalisé l'ampleur de la blessure que ça m'avait fait de devoir quitter tout ça, mais je l'ai compris à force de rêver sans cesse que j'y retournais alors qu'elle est habitée par d'autres gens, et que chaque fois que j'en parle j'ai la boule à la gorge.
Je peux rester insensible face à la tristesse des autres mais pleurer pour ma maison.
J'sais pas, c'est comme ça, j'l'explique pas.
Ca peut paraitre futile tout ça, ou très matérialiste, surtout à 28ans, mais il y a des choses dans une vie qui ont une valeur sentimentale inestimable.
J'aurais pu vivre dans une cabane toute ma vie, j'aurais été tout aussi peinée de devoir m'en séparer.
Les souvenirs restent dans la tête toute une vie, mais malheureusement ça ne suffit pas toujours et j'aimerais pouvoir me dire que je peux aller là bas quand je le souhaite, mais ce n'est plus le cas.
Rien que le fait de m'imaginer passer, ne serait-ce que devant, aujourd'hui, me fait froid dans le dos. Trop peur de voir ce qu'ils en ont fait. Impossible.

La seule chose qui m'aura "rassuré" dans tout ça, c'est de me dire que les nouveaux habitants sont des gens biens, des vrais gens, avec de vrais enfants qui créeront leurs souvenirs d'enfants dans cette maison qu'ils aimeront, je l'espère, autant que moi je l'aime ...





(Rangeons les mouchoirs, la parenthèse est terminée, la prochaine fois nous reviendront sur quelque chose de plus léger !)
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 décembre 2011

Week end & découvertes #Tome 4

Ce week end je suis tombée sur ceci ...


Et j'ai envie de dire : est ce que quelqu'un capte ce qu'elle chante la tatouée? Est ce que la nouvelle mode c'est de pas articuler quand tu chantes ? AR-TI-CU-LER bordel. 
Et ça commence avec la première phrase "alors tu vois ........??.........casse tête". 
Voilà. c'est tout ce que j'ai compris.
Bon personnellement, sans offense aucune, j'ai pas envie de comprendre plus. J'aime pas sa voix de canard malade, ni sa/ses chansons fadasses. 

Sans rancunes le Pirate. Chacun ses goûts.

__________________

Je suis retournée manger au Bento, je suis incorrigible (ou droguée). 
J'en pouvais plus d'être enfermée chez moi fallait que je sorte sinon j'allais bouffer les murs.
J'ai bu un Bailey's, comme les vieux dandy, le soir à une terrasse de café avec Mister freeze, et son vin chaud. Des goûts d'vieux j'vous dis.
Sauf que nous on s'est pas couchés à 21h (t'es dingue). On a fait les warrior et on est allés au Virgin des champs à 23h (... hmmm j'aime ... tu sens l'ironie ?).
Je déteste les champs elysées.
Oui, toi provincial, parisien novice ou touriste émerveillé par la "plus belle avenue du monde", tu vas pas comprendre pourquoi. 

Moi j'aime pas parce que:
-primo: y'a trop de touristes, en en période de fêtes j'te laisse imaginer. 
-secondo: les champs = châtelet les halles bis , trop de caillera, trop de voleurs, trop de poufs, trop... Je suffoque.

Mais à 23h, c'est le seul Virgin ouvert sur Paris, et je voulais voir de mes yeux vus les fameuses déco que l'on m'avait décrite comme toutes pourraves.
J'ai vu, c'est pas non plus une catastrophe n'exagérons rien. C'est disneyland quoi.

En gros c'était pas la soirée du siècle.

_________________

J'ai tenté l'épilation du maillot à la cire veet institut. 
Institut mon cul, j'me suis brûlée parce que c'était trop chaud, et qu'au lieu de faire un test avant, ben moi j'y suis allée généreusement, ça a coulé sur ma cuisse.
J'ai crié.
J'ai pleuré.

J'ai tout arrêté, j'ai tenté de virer le bordel qu'était devenu du ciment, en faisant des "ouh" "ih" "ah". 
Je referais plus. Enfin si, mais pas comme ça.

_________________

Je me suis fait un gouter à 16h, comme les gosses, et j'ai kiffé la vibe (sans mon mec).



________________

J'ai vu une vidéo qui a déclenché un fou rire .

Oui j'ai le rire facile. 


Et une autre qui m'a donné envie de pleurer et d'adopter des mini hiboux
(p'tin ils sont TROP chou)


__________________

Sinon j'ai changé la bannière du blog, j'avais que ça à faire.
C'est un peu régressif.
Tu me diras c'que t'en pense. 


Il défonçait pas mon week end ?
Non, en effet.
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 décembre 2011

Et sinon, il est où mon argent ?

Comme Carrie Bradshaw, dans un épisode de Sex & the city, qui a besoin d'argent pour racheter son appartement, et réalise qu'elle a 40.000$ de chaussures dans ses placards, et que par conséquent, ses économies se trouvent sur ses pieds, je pourrais essayer de moi aussi faire le calcul.
Mais, même si je sais plus où ranger les miennes, que chez moi ça devient petit à petit une boutique de chaussures en période de soldes (Beyrouth, tu connais?) je suis encore loin des 40.000$, surtout que je n'ai ni de Louboutin, ni de Manolo Blahnik, donc pour les économies dans les chaussures, on repassera.

Bon par contre ça résout pas le problème, et ne répond pas à ma question:

il passe où mon fric bordel ? Bah j'te l'demande tiens.

Tu te prives, te sues au boulot (bon je suis pas crédible, je bosse pas là, mais moi aussi je me suis suée, j'te jure), tu fais des compromis, tu reportes des achats, tu fais gaffe un peu quand tu fais tes courses à pas claquer ton p.e.l que tu n'as pas pour une semaine de repas, bref tu comptes quand même un peu (enfin je fais pas mes comptes mais j'ai le relevé imprimé dans ma tête, chaque mois c'est souvent le même, c'est super easy, j't'apprendrais s'tu veux), et souvent la fin du mois est hard, voir hardcore parfois.

Des fois j'ai envie de rejoindre Florent en Patagonie, élever des Nandous et me faire des pulls avec un bonnet péruvien sur la tête. J'aurais plus de problèmes.


Mais j'me ferais chier (et j'aime pas Florent Pagny).


Gardons les pieds sur terre deux minutes .

En fait c'est facile de savoir qui me vole mon pez : quand t'as décidé un jour de faire ta grande et d'acheter un appartement grace à un petit apport.
Le voilà le gouffre (en ce qui me concerne).
Je ne regrette pas cet investissement (pour l'instant), cependant, y'a quand même des trucs dont je me passerais bien ...

- les charges (ou autrement dit, les salopes).
Ca tu le sais à l'avance, mais ce que tu ne sais pas c'est comment ça te fais du mal à chaque fois que tu les reçois.
T'as 3mois pour les oublier, mais elles, elles t'oublient jamais (par contre).
Et puis ils aiment bien les petites surprises. Un jour, ils ont décidé qu'ils allaient changer des ressorts de portes d'ascenseur. Moi j'ai du décider que je devais gagner 100€ de plus par mois pour payer 10 ressorts qui me changent pas la vie.

- tu as la taxe d'habitation, comme tout le monde en fait. Mais le jour ou tu as décidé que tu vivrais dans le petit F1 que tu vas mettre 23ans à payer, tu as aussi décidé que tu paierais également la taxe foncière (ou autrement dit, la grosse grosse salope). Cette taxe, c'est comme l'autre, mais en mode vénère wesh yo.
Ce qui est au top, c'est que généralement elles tombent le même mois, pour que tu te saignes  à la mort, surtout la première année ou tu es obligé de payer cash, comme si t'étais crésus (ou krishna, j'sais pu)

Déjà quand tu as payé ton crédit/loyer, tes charges et tes taxes, t'as au moins bouffé les 2/3 de ton salaire ou de tes assedic (rayer la mention inutile).
Sauf qu'après il te reste :

-Ton électricité sans laquelle tu vivrais dans le noir, à laver ton linge au savon, et à cuire tes pates au butagaz.
-ton téléphone sans lequel tu ne pourrais plus communiquer ni envoyer des textos inutiles
-ton internet sans lequel tu suffoques en te disant "comment je faisais avant?"
-tes courses sans lesquelles tu décèdes
-l'assurance de ton scooter/voiture (quand tu as décidé que tu dépensais pas assez)
-L'essence qui va avec et qui va bientôt coûter 100€ le litre je pense
-Les clopes, quand t'as toujours pas compris que grace à toi, le gros pigeon toxico, l'état se fait des couilles en or massif, et qui vont devenir bientôt aussi chères qu'en angleterre, c'est un budget mensuel dingue, en bref un luxe de riches pour les pauvres
(pour ma part j'ai arrêté de compter les pertes financières en fumée, c'est trop douloureux).
Paye ton cancer.

Après tout ça il te reste environ 2€/ou ton découvert (au choix) pour te sociabiliser :

-Aller au resto quand tu adores bien manger
-Se faire des concerts de temps en temps parce que quand tu aimes vraiment la musique, tu aimerais pouvoir les voir tous
-Sortir boire un verre ou quinze avec tes potes plus souvent
-Partir en week end avec Mister T
-Te payer des vacances sans te dire que t'as joyeusement éclaté ton budget de 500€ (en plus) environ, que ça va te foutre dans une merde noire (genre t'as commencé à creuser ta tombe) mais que tu le fais quand même parce que c'est pas tous les jours la fête.
-Offrir des cadeaux dignes de ce nom à Noël/anniversaire/mariage etc ...
-Te faire plaisir de temps en temps sans te culpabiliser parce que t'as acheté une paire de godasses à 25€ ou un pull soldé.



Mais sinon c'est cool d'être proprio.
Tu peux peindre les murs de la couleur que tu veux ...


Si j'avais un vrai bouton Like, tu pourrais liker ma vie de merde.

Rendez-vous sur Hellocoton !

29 novembre 2011

C'est quoi c'bordel ?! Besoin de vos avis objectifs (parce que je sais que vous êtes des gens biens)

A l'origine je voulais poster un article différent, mais à 13h ce matin, en prenant ma douche (en prenant bien soin de me laver le corps PUIS le visage, rappelles toi) je me suis souvenue d'un truc, et j'ai été prise d'une colère irraisonnée, toute seule, toute nue.

Rien de dramatique, mais je me suis dit que j'allais partager ça avec vous pour avoir enfin un avis objectif sur cette histoire incompréhensible (si futile soit-elle).

Il y a environ un mois, en naviguant de blogs en blogs, je tombe sur un qui proposait un concours.
Alors je vous arrêtes TOUT DE SUITE ! vous allez croire, avec mon billet précédent que je passe mes journées à participer à des concours, mais non, point du tout.
Des concours on en  voit défiler tous les jours par dizaines, et pour ma part, je zappe quasiment systématiquement, SAUF, quand ce qui est proposé est sympa, qu'il demande un peu de créativité, et que surtout il ne demande pas 300 inscriptions/envoyer des invitations à 15 amis/adhérer à 20 newsletter.
Là ce n'était pas le cas, le concours demandait de participer en envoyant une photo d'une de tes paires de chaussures préférée en y mettant un peu d'originalité, il ne demandait pas d'adhérer à quoi que ce soit, et surtout il proposait un bon d'achat de 60€ chez Zalando (qui vend de la godasse, de la sape etc... ). alors moi qui ne roule pas sur l'or en ce moment je m'étais dis que c'était une très bonne occasion de pouvoir diminuer mes frais de noël en y trouvant un cadeau si je gagnais .
La photo remportant le plus de "Like" étant la gagnante à l'issue du concours (important de le préciser)

Me voilà donc à réfléchir 2h pour savoir quelle paire de chaussures j'allais mettre en scène, comment, où, pourquoi.
Finalement je décide de choisir THE paire d'escarpins que Mister cocktail m'a offert noël dernier, car ils sont beaux, la couleur pète, avec ça j'ai mes chances de gagner quoi .
Je me prends la tête à faire poser mes chaussures (bizarre dit comme ça) sur une étagère , avec des couleurs qui claquent. Je retouche vite fait l'exposition, la balance des couleurs et ça donne ça



Je suis relativement fière du résultat, alors pifpafpouf, j'envoie la photo via le facebook du site relayant le concours.

J'attends quelques jours, j'y pense et puis j'oublie, c'est la vie, c'est la vie (Dutronc si tu m'entends, j'ai rêvé de toi cette nuit, tu trainais avec Kamel de loft story, fais gaffe quand même).

Quelques jours après donc je retourne voir un peu les photos qui sont en lice pour le concours.
Il y ça :


Il y a aussi ça: 

Respectivement 12 et 11 votes pour elles , et 7 pour moi . 
D'autres photos on à peu près le même nombre de votes. Bref je me dis que j'ai mes chances , mais je suis pas convaincue de gagner non plus étant donné que j'ai pas averti le internet mondial pour dire qu'il fallait voter pour moi (j'aime pas saouler les gens). 

C'est le lendemain, en retournant voir (la fin du concours approchant petit à petit), que je vois deux nouvelles photos....
Je commence par la moins pire 


Et celle qui m'a brûlé la rétine 



Et c'est là que je peste GRAVE. 
La première photo, autant les chaussures, passe, mais la qualité est juste dégueulasse, c'est flou, c'est sombre, on voit rien, c'est pas mis en valeur, bref, je comprends pas trop ... 
Mais alors la seconde ... WTF ?!? 
Pour le coup j'aurais préféré qu'ELLE, soit floue. Les chaussures sont moches (mais bon ça ce n'est que mon avis, donc c'est pas valable), et les pieds ... mon dieu. J'ai du mal à regarder tellement ça me dégoûte (désolée, j'aime pas les pieds, mais alors ceux là, steuplait ...). C'est pas mis en valeur, c'est pas original, bref, à mon sens, y'a rien qui va. 

Aussi mauvaise que je suis, je me dis que vu la gueule des photos (et des pieds), no way, elles gagneront jamais. 
Je reviens le lendemain, et en à peine 24h, les deux pires photos de l'univers remportent respectivement 796 et 674 Like + commentaires que je vous ai épargné. 

Nan mais ALLO ?
C'est quoi ce bordel ?! 
Comment en moins de 24h on peut avoir 700 like sur sa photo alors que moi et les autres ça n'a pas bougé d'un vote, et comment 700 personnes peuvent purement et simplement "liker" ces 2 photos là ????
Je me dis ok, j'crois que c'est clair, ni moi, ni les autres, on peut rivaliser, même en regroupant tous mes contacts et en les menaçant, j'obtiendrai jamais 700 votes.
Je suis écoeurée, parce que je me dis que pour obtenir ça, elles ont juste triché, j'vois pas comment c'est possible. Ou alors, elles sont de mèche avec les organisateurs. 
Ca me débecte. 

Je ne sais pas comment ces deux choses, si je puis me permettre, ont réussi à faire ça, au vu des votes, je présume que c'est la photo floue qui l'a remporté.

Je ne dis pas que c'est moi qui aurait du gagner, loin de là, d'autres photos le méritait tout autant (je n'ai pas tout mit ici), je me dis juste que ce n'est sûrement pas ces deux horreurs qui auraient du le remporter, que c'est pas juste, qu'elles ont forcément triché, et rien que pour ça elles auraient du être dégagées du concours.
Je me suis rassurée en voyant qu'une des participantes n'avaient pas compris non plus 


Mais bien évidemment, la question étant restée sans réponse depuis le 31 Octobre, je pense que nous n'aurons jamais le fin mot de l'histoire. 

Alors c'est moi qui fabule grave, ou bien ?





Rendez-vous sur Hellocoton !